Les bienfaits de la médiation par l’animal

L’animal est une source d’affection inconditionnelle, il ne juge pas, il peut contribuer à supporter une peine mais aussi favoriser le jeu et les rires.

LA VALORISATION

LA STIMULATION SENSORIELLE

LA STIMULATION DE LA MÉMOIRE

L’animal améliore les capacités de réflexion :

  • Climat de confiance : l’animal facilite et améliore la communication dans le groupe et avec l’intervenante.
  • Captation de l’attention : l’animal améliore les capacités de réflexion.
  • Augmentation de l’estime de soi : l’animal permet la revalorisation de soi.
  • Renforcement du contact avec la réalité.
  • Sentiment d’utilité.
  • Amélioration du moral.
  • Modification des comportements sociaux : sourires échangés, harmonie, cohésion, ludisme…

L’animal améliore la communication non verbale:

  • Effet apaisant, calmant : d’où diminution de la tension artérielle, de l’irritabilité et du stress.
  • Stimulation de la mémoire : Rappel des souvenirs, des expériences passées. Constitution d’une porte d’entrée à la communication verbale entre l’intervenant et la personne.
  • Stimulation sensorielle : exercice de la motricité des membres supérieurs et inférieurs à travers la recherche du contact avec l’animal.
  • Communication non verbale avec les personnes âgées au stade très avancé d’une démence type Alzheimer ou autre, en privilégiant le contact visuel, le toucher, l’observation des mouvements et des émotions.
  • Les ateliers de médiation par l’animal apportent un plaisir ludique, nouveau et cassent la routine de la réalité quotidienne des personnes éprouvant des dysfonctionnements cognitifs, psychologiques, physiques et sociaux.
  • L’animal agit comme facilitateur social au sein des établissements. Il favorise le contact et les interactions des participants, des professionnels et des familles. Il permet ainsi d’engager des sujets de conversations neutres, éloignés des préoccupations habituelles, parfois non constructives et décourageantes, des patients et de leurs proches.

    L’animal favorise la Responsabilisation :

    Les premières rencontres sont fondées principalement sur la présentation des personnes accompagnées, des animaux et de l’intervenante, puis sur la stimulation de la mémoire, la responsabilisation, la notion d’utilité, l’amour inconditionnel de l’animal, le “toucher” et les souvenirs du passé dans une ambiance bienveillante et dénuée de toute agressivité.

    (source AZE Association de Zoothérapie de l’Est)

      Pour plus d’information n’hésitez pas à nous contacter