Pour les personnes fragiles ou en difficulté d’insertion

Les personnes en grande difficulté sociale et/ou d’insertion professionnelle n’ont souvent plus personne vers qui se tourner. Accroch’pattes pourrait jouer un tremplin par la médiation assistée par l’animal afin de redonner de la confiance et de l’envie aux plus démunis. Des interventions de médiation par l’animal au sein d’organismes d’insertion sociale et professionnelle (la mission jeunes, le CFAS, la croix rouge), de structures prévention comme par exemple l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et d’Addictologie), les associations de femmes battues, pourrait permettre d’aider à lutter contre l’exclusion.

Assurer des séances de médiation par l’animal en maison d’arrêt ou en EPM (Établissement Pénitentiaire pour Mineurs) a pour objectif d’amener de l’apaisement, de diminuer les tensions et de pouvoir renouer un dialogue avec les détenus par l’intermédiaire de l’animal. 

En partenariat avec le SPIP (Service Pénitentiaire d’insertion et de probation), les jeunes incarcérés peuvent travailler le respect de l’autre, la patience, l’atténuation de l’agressivité et le partage, par le biais de la médiation animale. Que ce soit en consultation individuelle ou collective, l’animal, par sa simple présence, amène un réconfort et un apaisement à toutes personnes fragilisées par le vécu d’un choc post-traumatique (crise sanitaire COVID 19). 

Pour plus d’information n’hésitez pas à nous contacter